gallery

37 RUE SAINT SEBASTIEN 75011 PARIS

Rénovation d'un ensemble de 5 bâtiments


IDENTITÉ

Année de construction

1967

Nombre de bâtiment

1

Type de chauffage

Collectif

Source d'énergie chauffage

Gaz


DONNÉES CLÉS

Performance énergétique

37 %

Consommation avant projet

236 kWhep/m²/an

Coût moyen / logement

16,560 €

Consommation après projet

149 kWhep/m²/an

CONTEXTE DU PROJET DE RÉNOVATION

Cette copropriété est lauréate du dispositif EcoRénovons Paris.

PRESTATIONS RÉALISÉES

Ravalement avec isolation par l'extérieur

678,700 €

Isolation des toitures

207,000 €

Menuiseries extérieures (installation / remplacement)

327,000 €

Calorifugeage des réseaux d'eau

21,000 €

Réseaux de distribution du chauffage et de l'eau chaude sanitaire
Amélioration de la ventilation

113,000 €

Audit énergétique
Diagnostics Amiante

23,000 €

Maîtrise d'oevre conception BBC

49,000 €

Maîtrise d'Œuvre

53,000 €

Honoraires divers

61,000 €

Dont Syndic de copropriété (12 000 €), Assurance Dommage ouvrage (30 783 €), Bureau de contrôle (10 800 €), Coordinateur SPS (7 488 €)

FINANCEMENT

Montant total des travaux et prestations intellectuelles

1,532,375 €

Région Ile-de-France - Subvention Copropriété Durable (MOE)

20,380 €

Ville de Paris/Anah – Subvention aux travaux (Programme EcoRénovons Paris)

700,000 €

CHRONOLOGIE

Audit énergétique

05.2015

Vote MOE BBC

06.2016

Travaux de rénovation

10.2021

ACTEURS DU PROJET

MOE ConceptionING'EUROP +33618885138 bberthomme@ing-europ.com
Audit énergétiqueENERGING
FaçadierCOULON +33141902693 coulon@coulon-sa.fr
MenuiseriesWINDOWTECH
ChauffageVENTURA
VentilationAIRPUR
Diagnostic amianteAPAVE
Diagnostic amianteDEKRA inspection
Bureau de contrôle et coordinateur SPSBTP Consultants
Assurance dommage ouvrageVERSIEREN
Syndic de copropriétéCabinet ORALIA
Assistance à Maîtrise d'Ouvrage - Accompagnateur EcoRénovons ParisSOLIHA +33142663598 contact75-92-95@soliha.fr

Distribution du chauffage

L'ensemble de la copropriété est alimenté en chauffage par la chaufferie gaz située au niveau -3. Seuls les logements sont alimentés en eau chaude sanitaire par cette même chaufferie. Elle a bénéficié d'une rénovation complète à neuf en octobre 2011 et se compose de deux chaudières gaz à condensation de 539 kW chacune, fonctionnant en cascade. La distribution se divise en deux circuits :

 

  1. Un circuit pour le rez-de-chaussée où l'eau part à 78-80 °C sans régulation avec son circulateur,
  2. Un circuit pour les logements avec une bouteille de mélange en sortie de chaudière, alimentant le réseau d'eau chaude du chauffage et de l'eau chaude sanitaire. Il comprend :

 

  • des vannes 3 voies régulées, permettant d'optimiser la distribution en fonction de la demande et de la température de l'eau ;
  • Un contrôle de la temépature pour le suivi de la loi d'eau (température d'eau à 70 °C lorsque -5 °C à l'extérieur, et à 35 °C lorsque 15 °C à l'extérieur) ;
  • Une double pompe ;
  • Un pot à boues, permettant de collecter les résidus de la distribution des eaux de chauffage et de limiter l'embouage du réseau
  • Pour l'ECS : un échangeur à plaque, un ballon à grande capacité (500 L), deux pompes de circulation, pour un départ d'eau à 55 °C.

 

L'émission de chaleur s'opère par des radiateurs en acier dans les logments.

Les deux chaudières gaz au niveau -3.

 

Thermographies avant rénovation

Réalisées lors de l'audit énergétique initial des bâtiments, les thermographies permettent de mettre en avant les déperditions thermiques de l'enveloppe, voire des systèmes.

 

 

Cette première thermographie montre les déperditions vues de l'extérieur. Les couleurs chaudes (blanc-jaune-orange) montrent les pertes de chaleur. Ici, les menuiseries du rez-de-chaussée sont les principales pertes. On note aussi les ponts thermiques au niveau des planchers et des murs séparateurs entre les fenêtres/appartements.

 

Sur cette thermogrpahie réalisée dans un appartement en intérieur, on regarde l'éhelle dans le sens inverse. Plus les couleurs sont froides, plus on montre des zones froides d'où la chaleur s'échappe (soit, où le froid rentre). Ici, on montre les ponts thermiques autour du bloc de volets roulant qui se trouve à l'intérieur du logement, et qui nécessite d'être isolé.

 

Sur cette dernière photo, on remarque à la fois la déperdition du mur autour de la fenêtre, et la déperdition du tuyau de distribuion du chauffage. Ce dernier doit être calorifugé pour gagner en confort et surtout en efficacité.